Pour faire un jardin, il faut un bout de terre et l'éternité... ( Gilles Clément )







17 avril 2014

Confidence...

Bah oui, y a des fois où ça vaut le coup de partager...
 
Je vous parle rarement de Monsieur Jardin d'Oscar parce qu'il n'est pas "jardin" tout simplement. Tellement pas d'ailleurs, que je suis obligée quelquefois d'insister pour lui montrer la chance qu'il a de vivre dans cet environnement. Nous habitons la maison depuis treize ans et durant toute cette période, il a prononcé plusieurs fois le mot déménagement, prétextant l'entretien (alors que c'est moi qui m'en occupe principalement !!), l'éloignement du centre (Bof !!), les nombreux allers retours pour les activités des enfants (bon, ça j'en conviens...). A chaque fois, j'ai préféré ravaler ma salive...
 
Mais là, il y a quelques jours, alors que je lui faisais remarquer comme quoi tout poussait en ce moment et combien le jardin me plaisait, voilà que Mr JDO me répond : "Oui, j'étais tout seul hier soir, assis au jardin, et c'est ce que je me suis dit ! Et je me suis même dit, s'il on devait déménager
(encore ☠⚒☹⚠⚡✊ ?), on irait où ?...Parce que c'est vrai, tu nous as fait un petit Paradis terrestre !! ..............................................................
 
................................................Enfin !!
 

13 avril 2014

Phaeum un jour, phaeum toujours !

C'est le premier géranium vivace à avoir pris place au jardin et depuis il se ressème aisément au gré du vent !
Ce qui me surprendra toujours chez lui, c'est qu'il semble choisir son futur voisin ou alors tout lui va, je ne sais pas, mais en tous cas, ce sont toujours des associations réussies, ah les secrets de Dame Nature ...
Associé en mélange,
 avec un Gunnéra,


 des Hellébores,


un Phormium atropurpuréa,



avec le feuillage du rosier Rhapsody in blue,


des Phalaris,
 un Macleya,

une Heuchère Tiramisu,



ou ma préférée, associé au Dicentra alba !


3 avril 2014

Grosse corvée...

Chaque année, c'est la même chose, il faut nettoyer la terrasse qui verdit avec l'humidité. Habituellement, c'est la gente masculine de la maison qui s'en occupe mais les plannings étant surbookés et la jardinière impatiente alors......... c'est  Bibi qui s'y colle !

 
J'ai eu du mal à m'y mettre, un peu fatiguée d'avance mais habillée comme un scaphandrier et devant le résultat toujours probant
 
 
j'ai persévéré jusqu'à me sentir soulagée de cette corvée une fois terminée et heureuse de déclarer la saison ouverte au jardin !!
 
 
 en arrivant à la maison,
 
 puis en tournant sur la gauche,
 

ou vu dans l'autre sens... 
 
 Pour clore la journée, le plaisir de découvrir ma mini commande au Clos d'Armoise...Je ne devais pas commander vu le nombre de plantations déjà effectuées depuis début mars (beaucoup de classiques ainsi que les "petits de Laetitia" que j'avais gardé bien au chaud cet hiver) et les 53 variétés de graines du Seeds semées sur lesquelles je compte aussi en partie cette année...Alors, juste 
 
 
 4  petites nouvelles !!
(les photos sont issues du Clos d'Armoise)
 
 - Geum Bell Bank
 

-Geum rivale Leonard variety
 

 
- une toute petite pour rocaille, Globularia cordifolia,


et une très grande à floraison automnale, cousine des asters, la Vernonia crinita.

 
Voilà pour aujourd'hui !!
 
 


31 mars 2014

Hydrangéa sur tige...

 Ou comment transformer un geste malheureux en évènement heureux...
 
Il y a maintenant trois ans, à l'occasion d'un passage de la tondeuse un peu trop près des massifs, une branche de belle taille avait été cassée. Mise en terre comme pour réparer l'erreur, la tige s'est enracinée et n'avait jamais été retouchée depuis !
 
Cette année, j'ai décidé de la mettre en bac et de tenter de l'entretenir tel un hydrangéa sur tige.
 

A suivre, d'autant que je ne me souviens plus de la variété...
 

21 mars 2014

Les invasives du jardin...

Envie de parler d'elles parce que je les subis pour celles qui étaient au jardin déjà bien avant moi comme

la ficaire ou fausse renoncule 

 
qui se propage par ses petites bulbilles.
 
 
Avec les années, j'en ai pris mon parti . Ma solution ? Laisser faire et patienter fin mai qu'elle jaunisse et défleurisse, laissant enfin apparaître les vivaces tapissantes !


 En attendant le jardin prend un aspect prairie...

l'Aegopodium podagraria ou herbe aux goutteux,



 je la maudis celle-là !! Il y a quelques années, au moment de créer les bordures de la terrasse, j'ai retourné, retourné, filtré la terre minutieusement, espérant en venir à bout mais le moindre petit bout laissé reprend vie comme pour le liseron et depuis,

 
 le massif est à nouveau envahi...
Et ne vous laissez surtout pas séduire par les photos,




 c'est une vraie calamité !!

Il y a les Pétasites Gigantéus que j'ai  planté en parfaite connaissance de cause mais que  je pensais pouvoir  dominer !! Trois ans plus tard, il m'a fallu les arracher, ils avaient investi de nombreux m²...
 
 
Depuis, j'en conserve un éclat en pot pour la déco !
 

Et puis il y a celles que j'ai rajouté sans parfois approfondir...C'est le cas pour l'Houttuynia cordata chameleon, séduisante par ses jolies nuances mais tellement tentaculaire chez moi...





 
Chaque année, je l'arrache et en conserve une petite quantité que je mets en pot également.
 
 
 

 le Clérodendron bungei, décoratif à souhait en fin d'été, début d'automne mais tellement drageonnant...





 
 la lysimaque nummularia, qui reste tout de même maitrisable, vu qu'elle évolue en surface






ou la valériane qui se ressème sans compter...

 



Et vous, dans votre jardin ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...