Pour faire un jardin, il faut un bout de terre et l'éternité... ( Gilles Clément )





21 mars 2014

Les invasives du jardin...

Envie de parler d'elles parce que je les subis pour celles qui étaient au jardin déjà bien avant moi comme

la ficaire ou fausse renoncule 

 
qui se propage par ses petites bulbilles.
 
 
Avec les années, j'en ai pris mon parti . Ma solution ? Laisser faire et patienter fin mai qu'elle jaunisse et défleurisse, laissant enfin apparaître les vivaces tapissantes !


 En attendant le jardin prend un aspect prairie...

l'Aegopodium podagraria ou herbe aux goutteux,



 je la maudis celle-là !! Il y a quelques années, au moment de créer les bordures de la terrasse, j'ai retourné, retourné, filtré la terre minutieusement, espérant en venir à bout mais le moindre petit bout laissé reprend vie comme pour le liseron et depuis,

 
 le massif est à nouveau envahi...
Et ne vous laissez surtout pas séduire par les photos,




 c'est une vraie calamité !!

Il y a les Pétasites Gigantéus que j'ai  planté en parfaite connaissance de cause mais que  je pensais pouvoir  dominer !! Trois ans plus tard, il m'a fallu les arracher, ils avaient investi de nombreux m²...
 
 
Depuis, j'en conserve un éclat en pot pour la déco !
 

Et puis il y a celles que j'ai rajouté sans parfois approfondir...C'est le cas pour l'Houttuynia cordata chameleon, séduisante par ses jolies nuances mais tellement tentaculaire chez moi...





 
Chaque année, je l'arrache et en conserve une petite quantité que je mets en pot également.
 
 
 

 le Clérodendron bungei, décoratif à souhait en fin d'été, début d'automne mais tellement drageonnant...





 
 la lysimaque nummularia, qui reste tout de même maitrisable, vu qu'elle évolue en surface






ou la valériane qui se ressème sans compter...

 



Et vous, dans votre jardin ?

51 commentaires:

  1. Pourtant Louli, certaines sont jolies !J'aime bien les valérianes en particulier ! Chez moi c'est évidemment le lierre que je traque mais qui est terriblement difficile à éliminer. Le millepertuis que Monsieur a planté sur un talus pensant qu'il allait y rester mais qui envahit tout. Mais ce que je regrette le plus hélas c'est le chèvrefeuille ! Lui aussi au début j'adorais le voir courir sur la barrière, j'aimais son parfum délicieux mais voilà il se glisse partout dans les haies, s'entortille sur les plus hautes branches, dès qu'il touche terre : hop, une racine se met en place et comme je ne suis pas tous les jours chez moi puisque nous vivons en logement de fonction et que je ne vais au moulin que les week-ends aux beaux jours seulement et bien c'est souvent trop tard ! Une plaie ce chèvrefeuille ! Je ne sais pas comment m'en débarrasser. Et puis il y a cette vigne vierge aussi qui est arrivée toute seule et qui m'embête ! Voilà tu sais tout du jardin. Mille bisous et très bon week-end à toute la famille du jardin d'Oscar !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas pensé au chèvrefeuille que je taille sévèrement, il est vrai, mais je lui pardonne, son parfum est tellement agréable l'été...Bisous

      Supprimer
  2. Oh la ficaire...je ne peux plus la voir en peinture : quelle peste !

    RépondreSupprimer
  3. Mouarf... chez moi l'envahisseuse se nomme Acanthe ! Tu laisses un micro bout de racine et elle repart de plus belle !
    Ce lysimaque pour le moment je laisse faire, j'aimerais qu'il entoure l'arrière du bassin... mais je sais qu'il faut que je le garde à l'oeil car il a l'air de beaucoup s'y plaire !
    Chez moi l'outtuhynia a trouvé plus fort que lui : l'escargot :)
    La ficaire est présente, quelques pieds mais la terre sèche et drainante ne lui plait pas donc elle ne se développe pas :)
    Bon weekend
    Lydie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai planté il y a quelques années un pied d'Acanthe que j'ai fini par déplacer. Je retrouve depuis des petites pousses chaque année moi aussi que je retire à la gouge...Bises

      Supprimer
  4. La mauvaise herbe que je hais , c'est le liseron… Quelle galère pour l'enlever… Y suis-je déjà parvenue? Je ne pense pas. Premièrement: impossible d'arracher les racines jusqu'à leur profondeur (au moins 60 cms). Ensuite, dès qu'on laisse un bout de racine, même mini, il redonne vie à un liseron. Marie-Noëlle m'a expliqué qu'elle en était venue à bout en arrachant sans cesse les nouvelles pousses pendant toute une saison. Moi, je n'arrive pas à être assez assidue et ils l'emportent. Bon, finalement, je laisse tomber. Je les laisse vivre en les arrachant parfois. Il y a un dicton qui dit qu'il vaut mieux éviter de perdre son énergie sur ce qu'on ne peut pas changer. Et puis, je dois le reconnaître, je suis admirative de la nature qui montre par ce petit exemple son envie de vivre à tout prix… Je te souhaite un beau week-end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, je n'ai pas cité le liseron mais quelle plaie, on peut le mettre sur le podium avec sa façon de s'entortiller autour de nos toutes belles !! Beau dimanche à toi aussi

      Supprimer
  5. Nos blogs se rejoignent aujourd'hui...
    Chez moi, il faut ajouter la lysimaque Firecracker et la consoude.
    Et je confirme pour l'herbe aux goutteux : impossible de s'en défaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La consoude est terrible aussi, j'ai l'impression d'un seul coup de les avoir toutes testées...Pour la lysimaque firecracker, son feuillage me faisait envie mais j'avais découvert sur ton blog son côté "définitif", je l'ai donc mis en pot.

      Supprimer
  6. Chez nous, peu d'envahisseuses mais pervenches, lierres et lysimaque mummularia ont été justement plantés pour envahir... alors elles font leur oeuvre sans contrainte. Certains asters subissent une taille plus que régulière pour limiter leur extension de même que mes geraniums phaeum qui peuvent devenir étouffant pour les voisins. Et puis, il y a deux plantes que je n'aime pas du tout : le liseron qui adore mon sol calcaire et la potentille herbacée sauvage jaune qui stolonne et qui fait des racines pivots à chaque pousse des stolons... s'en défaire n'est pas si simple, alors face à elle, j'interviens justement avec lierre et pervenche, et je recoupe régulièrement les feuillages.
    Voilà voilà. Ici la ficaire est bienvenue, son extension reste assez faible, même si elle se plaît bien dans notre coin.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi dans certaines terres, elles savent se tenir ! Bon dimanche

      Supprimer
  7. Bonjour Louli, il est super beau ton jardin même avec tes envahissantes :-)
    J'aime beaucoup le gros récipient avec l'eau il y a quoi comme fleurs dedans exactement ?
    Je suis une débutante donc j'essaye de m'instruire côté jardin :-)
    Bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Belle des champs, alors il y a l'houttuynia, un nénuphar, des laitues d'eau et quelques lentilles d'eau. Bon dimanche

      Supprimer
  8. Je suis envahie de podagraire aussi, et impossible de l'arracher avec la racine. Mais chez moi il y a aussi les prêles, les liserons, le rumex, le lierre, le chiendent, les pissenlits, les chardons ... Je crois avoir hérité de la plupart des pestes existantes :-)
    J'ai du verser plusieurs casseroles d'eau bouillante dans mon gravier pour me défaire de milliers de minuscules semis de valériane. J'hésite d'ailleurs à la garder au jardin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, je ne pensais pas à la prêle, rumex, chardon qui font partie d'une autre famille aussi...Les invincibles !!

      Supprimer
  9. Chez moi pas (encore) de pb avec la ficaire, l'houttunya semble sage, mais le pire c'est l'aegopodium,il n'y a pas de solution je pense. J'en ai bavé avec le lysimaque firecraker, j'ai mis des jours à enlever toutes les racines qui avaient envahies un massif lorsque j'avais des pb de genou. j'ai eu aussi du mal avec le clérodindron, qui ressortait à plusieurs mètres et passait sous un escalier! la lysimaque numulaire semble pas mal non plus!... j'ai un (faux) lamier que je n'emmènerai certainement pas dans mon prochain jardin, quant au liseron dans mon potager je n'en parle pas! voilà tu n'es pas toute seule! bon week end Sophie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a toutes nos "rebelles", plus ou moins difficiles à éliminer...En tous cas, je suis heureuse de voir tes petites pousses au jardin ! Bises

      Supprimer
  10. Ah oui, ici aussi, ficaire, liseron, bouton d'or, pissenlit, ortie, laiteron, herbe aux goutteux, ... Bonne soirée Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ortie est pas mal non plus avec ses nombreuses galeries ! Bisous

      Supprimer
  11. Ton article me fait plaisir, je suis contente de voir dans un autre jardin que le mien un si beau tapis de ficaire ! lol
    c'est une peste dont je n'arrive pas à me débarrasser, il y a aussi les benoîtes, la petite véronique, plein d'indésirables qui squattent mes massifs en ce moment. Et aussi les arums italicum, les valérianes... et le pire de tous, le lierre !
    Par contre, parmi celles que j'ai plantées, il n'y a pas d'envahisseuses.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La petite véronique fait partie de celles que j'apprécie lorsque je l'aperçois dans la pelouse ! Quant au lierre, il donne beaucoup de charme à ton joli clos !! Bises

      Supprimer
  12. Même si ces plantes sont envahissantes, elles n'en restent pas moins très belles. Nous n'avons sûrement pas la même terre, car j'envie certaines de tes invasives. Par contre, je maudis l'aegopodium et la valériane, mais je rêve toujours autant devant ton clerodendron.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis impardonnable et je m'en veux dans mon délai d'envoi mais je vais vite y remédier d'autant que le pied que je t'avais réservé est en pleine forme !!

      Supprimer
  13. Ouh là là, j'ai peur en lisant ton article, car moi j'ai planté volontairement l'aegopodium dans sa version panachée au pied de mes hortensias ! J'ai déjà vu qu'il colonise tout autour de lui, mais je me demande s'il risque de nuire aux hortensias. Qu'en penses-tu ?
    J'ai aussi planté le clérodendron dont j'adore les fleurs et les grosses feuilles. Dès sa première année il a commencé à drageonner, je pense que d'ici quelques années j'en aurai une forêt !
    A part ça, chez moi, la pire peste est sans conteste le liseron. J'en arrache des kilos chaque année mais il finit toujours par gagner, et en été il s'enroule autour de mes plantes avant que j'ai le temps de réagir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La version panachée est réputée pour être moins envahissante mais je dois t'avouer que je ne la tenterai pas...Par contre, j'ai un hortensia qui évolue sans problème parmi l'aegopodium ! Bon dimanche à toi

      Supprimer
  14. Pour éradiquer les pestes à racines profondes sans s'épuiser et se casser le dos, une seule solution, mettre du désherbant total dans une boite, prendre un pinceau et badigeonner feuille après feuille en protégeant les autres plantes avec un plastique si besoin est.

    RépondreSupprimer
  15. Chez moi, les pestes végétales s'appellent orties, lierre, liseron.. En vivaces, j'ai l'achillée ptarmica, qui se comporte en envahisseuse incontrôlable! L'ancolie aussi..
    Il faut veiller, en permanence, pour maintenir l'equilibre..
    Bon week end!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas pour l'achillée ptarmica, dommage, elle est bien jolie !

      Supprimer
  16. La nature peut nous envahir très vite... Mais elle nous apporte tellement de bonheur...
    Bisous et bon week-end

    RépondreSupprimer
  17. Franchement, depuis le temps que je rêve de plantes qui coloniseraient ma terre, j'aurais tendance à avoir envie de toutes tes invasives. C'est à qui serait la plus belle ....
    Ici, les seules qui se développent en squattant les mètres carrés, ce sont des graminées comme le ruban de bergère (pourtant planté avec des barrières anti-rhizomes) ou le blé bleu qui passe sous le grillage et envahit la pelouse de mon voisin.
    Bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as raison, j'avais oublié le ruban de bergère qui pourtant m'a obligé à une époque de remodeler entièrement un massif !! Quant au blé bleu, j'en avais envie mais je pense que mon sol est trop humide, je ne le garde pas !! Bises

      Supprimer
  18. Les muscaris sont partout sur ma pelouse, mais je ne les chasse pas, ils sont trop beaux ! lol Cela me permet d'en offrir à quelques amies. Sinon c'est la chélidoine qui revient chaque été... J'aimerais mieux ta valériane, elle est jolie en plus ! Un lierre s'est invité au pied d'un rosier, du coup, je lui ai mis un large tuteur, de quoi grimper et oublier le rosier. J'adore le lierre, je ne voulais pas l'arracher.
    Délicieux week end de giboulées (la terre avait besoin d'eau)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison pour les Muscaris, ton parterre doit être superbe ! Quant au lierre, comme toi, je suis une adepte. Bon dimanche...sous les giboulées effectivement !!

      Supprimer
  19. J'ai droit comme beaucoup au liseron,chiendent,boutons d'or,prêle...c...
    Une invasive plantée au jardin a été la bugle rampant. Je voulais mettre de la consoude mais heureusement,je me renseigne souvent avant de planter maintenant. Même pour les géraniums vivaces j'hésite,j'ai peur qu'ils soient envahissants aussi.
    C'est un billet très intéressant et instructif.
    Belle soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tellement d'envahissantes que je me fais plaisir avec celles qui sont faciles à limiter par arrachage...Et les géraniums vivaces en font partie ! Par contre, je comprend pour la consoude qui est très difficile à éliminer avec ses racines profondes...

      Supprimer
  20. Bonsoir louli, parlant de mauvaises herbes, je suis bien servie !!!!
    Pour moi, la pire pestec'est le liseron, je me dis tous les ans que je couperai les têtes dès qu'elles sortiront de terre et puis je suis vite dépassée par le problème.....
    Deuxième plante exécrable, le lierre terrestre qui étouffe toutes les petites sur son passage....
    Et puis les boutons d'or, la lysimaque nummularis, l'aegepodium panache et bien d'autres....
    Bises
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que le liseron détient la palme pour de nombreux jardins !!

      Supprimer
  21. le liseron! L'aegopodium, et puis les pissenlits! Grrrrr...
    Ca donne quand même très bien ta pétasite en pot! ;)

    RépondreSupprimer
  22. Je réalise qu'entre ficaire, bouton d'or et pissenlit, la première partie de l'année au jardin est très jaune !! Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  23. C'est l'avoine bleue qui est envahissante (j'en ai aussi un peu trop!), mais il me semble avoir lu que ce n'est pas le cas du blé bleu.

    RépondreSupprimer
  24. La hiedra rastrera y la menta son algunas de las plantas que ocupan mi jardín. Un saludo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La menthe est terrible ! Hasta pronto !

      Supprimer
  25. En ce qui me concerne ce sont les anémones du Japon . Oh je sais je vais me faire huer mais chez moi c'est un vrai calvaire car elles se plaisent tellement qu'elles étouffent tout ce qui les entoure . Cinq ans que je nettye patiemment mais sans résultat .
    L'Euphorbe petit cyprès et l'achillea "the pearl " sont aussi deux pestes ici !
    Bises et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, ça dépend vraiment du jardin...J'aurais aimé que mes anémones du Japon soient un peu plus envahissantes...Je sais, moi aussi, je vais me faire huer !! Bises

      Supprimer
  26. Bonjour !
    Merci pour cet article, méfiez-vous également du Physalis alkekengi qui chez moi envahit tout ! Ces racines blanches se faufilent partout et étouffent les plantes environnantes et quand on croit l'avoir maté, il ressort tranquillement ailleurs !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, je n'y ai pas pensé et pourtant j'en ai eu (et j'en ai encore !)...De nombreuses galeries tentaculaires !!

      Supprimer
  27. Tu te plains de ta fausse renoncule, mais moi j'ai la vraie ! Et c'est bien pire car elle ne disparait pas en mai, bien au contraire... Elle fait des stolons, se ressème, se divise par bouts de racine, bref impossible de s'en débarrasser, ha si, peut-être par le feu ! J'allais oublié ce satané lierre si joli sur un arbre dans une forêt mais diabolique lorqu'il s'enracine sur toute la surface du sol sur plusieurs mètres carrés étouffant ma haie en devenir. La valériane, elle par contre je l'adore, elle fleurit dans 3 couleurs différentes et ne réclame aucun soin, elle s'identifie facilement et s'arrache plutôt bien.

    RépondreSupprimer
  28. Merci pour ce post dans lequel tous les jardiniers vont se reconnaître. Ah ces belles envahissantes. Le jardin serait si tranquille sans elles.

    RépondreSupprimer
  29. bonsoir a tous, comme plantes invasives j'ai hélas une bignone qui drageonne de tous les cotés ça fait des annees que j'essaye en vain de l'éliminer mais rien a faire, je suis envahie de lierre également et comme vous tous de liserons, pissenlit.......... bon week end à tous et courage pour vos jardins

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour,
    Personnellement l'oxalis me cause quelques soucis. J'en ai trois formes/variétés différentes : celles qui sortent de petites bulbilles ressemblant à la noisette (le fruit, pas la coque) celles dont les racines tracent et celles dont la racine à l'aspect d'une petite carotte translucides.
    Je les arrache à la main mais ce n'est pas facile dans la pelouse.

    RépondreSupprimer

Un p'tit mot à me dire ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...